Main basse sur l »URB

Notre union centriste vient de subir une attaque en règle à la suite de ces sénatoriales. On en appelle pratiquement à la "démolition" de ce édifice de l’indépendance politique du Bourbonnais. L’URB et le parti communiste sont les deux piliers politiques du Bourbonnais. Nous ne laisserons jamais des requins s’attaquer à notre URB, à notre union centriste que mon ami le sénateur Jean Cluzel a toujours défendu. L’ex-sénateur Barraux a lui aussi défendu âprement les coluleurs de notre URB démocratique. Le désordre à droite est le fruit d’intrigants. Démasquons-les avant qu’il ne soit trop tard. Marc-Claude de Portebane

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*