C’est le camarade Staline qui avait raison de liquider les infâmes koulaks au Goulag !

Les « parasites » religieux encombraient l’Union soviétique (URSS). Tout au long de la période bolchevique, il a fallu remédier, sans cesse, au « parasitisme » permanent issu des différentes fractions.

Il a fallu que Staline remédie à la destruction volontaire de l’Etat par les parasites cosmopolites qui menaçaient nos soeurs et frères !

Or, Staline, en fin stratège, était un nationaliste de gauche, partisan de la dictature ABSOLUE du prolétariat.

Sans Béria, nous n’aurions pu consolider NOTRE dictature du prolétariat face aux puissances de l’impérialisme et de leurs laquais !

Quiconque fait des reproches à l’Etat soviétique, est un ennemi de l’Etat.

Quiconque s’oppose à l’Etat français, est un ennemi de l’Etat révolutionnaire républicain né de 1789.

L’Etat, malgré ses échecs trop souvent cumulatifs, doit être consolidé, via la fraction nationale-bolchevique, issue des canuts, des ouvrières et des ouvriers, des paysannes et des paysans ou de ce qu’il en reste !

L’Etat, Camarade, c’est toi. L’Etat, Camarade, c’est nous !

Camarade, tu ne peux être éternellement être insoumis.

Sois, tu te soumets à la dictature du prolétariat, soit tu décides de mourir, avec bravoure, contre nous !

IMG_0010

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*