Il n’est pas question d’acheter des dattes israéliennes !

Pas question d’acheter des dattes israéliennes !

Publié le 30-06-2009 Comme chaque année, au moment notamment de la période de ramadan, Israël exporte ses dattes de la vallée du Jourdain, et beaucoup de consommateurs se font avoir, dans divers pays. Des protestations s’élèvent actuellement au Maroc contre la vente de ces dattes, et le fait que certains commerçants trichent ostensiblement sur leur provenance ! L’avocat Khalid Sefiani, président de l’Association marocaine de soutien au peuple palestinien et à l’Irak, ainsi que secrétaire général du Congrès Panarabe, vient de lancer un appel à ses concitoyens pour qu’ils n’achètent pas les dattes israéliennes qui arrivent massivement au Maroc à l’occasion du mois de Ramadan.

Ces dattes, de type Mejhoul et Deglet Nour, commercialisées sous les marques Jordan River, Jordan Plains, Bahri, ou encore Bat Sheva, sont exportéés de la Vallée du Jourdain par Agrexco. Un appel qui commence à porter ses fruits apparemment. "A tel point, que certains commerçants, à Casablanca, Marrakech et ailleurs ont préféré les proposer plus discrètement à leurs clients, allant jusqu’à les garder en arrière-boutique ou changer leur emballage pour s’éviter les foudres de militants attitrés ou improvisés, rapporte la presse marocaine", raconte Mouna Izddine. A ce jour, le Maroc « officiel » continue à nier toute relation avec l’Etat hébreu, y compris commerciale, et ce depuis la fermeture du bureau de liaison israélien à Rabat le 23 octobre 2000, au lendemain de la Seconde Intifada.

"Et pourtant, indique Maroc-Hebdo.press, "si l’on se fie aux derniers chiffres de The Israeli Export and International Cooperation Institute, pour le premier trimestre 2006, près de 46 firmes israéliennes auraient exporté au Maroc pour un total de plusieurs millions de dollars, soit une augmentation de 23,5% des exportations par rapport à la même période en 2005, ce qui placerait le Maroc en troisième position parmi les pays arabes à commercer avec Israel, après l’Egypte et la Jordanie".

Mouna Izddine

Source :

http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_760/PDF/Page25.pdf

CAPJPO-EuroPalestine

Ce contenu a été publié dans Avec lyonpeople.com, Jordan River, L’avocat Khalid Sefiani, Maroc-Hebdo.press. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*