Le tour de France 2009 à vélo de l’ex néo-fasciste Marc-Claude de Portebane qui dédicacera ses ouvrages aux rues et lieux-dits de la juiverie suivants :

Rues et lieux-dits de la juiverie

Le mot juiverie se retrouve dans de nombreux noms de places, rues ou impasses, par exemple à Alençon[1], Alet-les-Bains[2], Apt[3], Avignon[3] (rue de la vieille juiverie)[4], Bagnols-sur-Cèze[5], Beaupréau[6], Bernis, Béziers (renommée rue de la Petite-Jérusalem dans les années 2000 parce que juiverie aurait été politiquement incorrect[7]), Bué, Carpentras[3] (rue de la juiverie et rue de la vieille juiverie)[8], Châlons-en-Champagne (rue de la petite juiverie)[9], Chambéry[10], Changé, Châteauneuf-de-Gadagne, Châteauneuf-du-Rhône, Châtillon-sur-Seine, Crémieu[11], Donzère, Draguignan[12] [13], Épernay, Étampes[14], Fanjeaux[15], Fréjus[16], Guérande[17], L’Isle-sur-la-Sorgue[3], Istres[3], Lorgues, Lourmarin, Lyon[18] [19], Malaucène[20], Le Mans[21], Marvejols[22], Montaigu (Vendée)[23], Montélimar[24], Montmirail (Marne), Montrichard, Mortagne-sur-Sèvre, Nantes[25], Niort[26], Nyons[27], Parthenay où l’on trouve aussi une cour à Moïse[28], Pélissanne, Pernes-les-Fontaines[3] [29], La Perrière[1], Pézenas[30], Pignans[31], Le Pin-en-Mauges(rue de la juiverie et impasse juiverie), Pontlevoy, Richebourg, Riez, Robion, Saint-Gilles (Gard)[32], Saint-Paul-Trois-Châteaux[33], Sens ("rue de la petite juiverie" et "rue de la grande juiverie")[34] [35], Sézanne, Valensole[36], Vienne[37] et Vitry-en-Perthois (une des plus vieilles communautés juives de France remontant au IIe siècle[34]).

Ce contenu a été publié dans Alençon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*