Hommage à Sara Alexander

Hommage à Sara Alexander

 

Publié le 2-06-2009

Nous apprenons avec tristesse le décès d’une artiste, amie et militante pour la paix, la vraie, celle qui rime avec justice. Sara Alexander, chanteuse israélienne, qui avait quitté israël en 1967 pour s’installer en France, vient de décéder d’un cancer.

Sara Alexander nous avait fait le plaisir et l’honneur de venir chanter et jouer avec son orchestre lors du grand concert pour la Palestine que nous avions organisé en 2003 au Parc Expo de la Porte de Versailles.

Nous avions ensuite accompagné les représentations parisiennes (Théâtre de la Cartoucherie à Vincennes) de la pièce de théâtre "Retour à Haïfa" de Ghassan Kanafani, dans laquelle elle jouait admirablement.

Nous laissons la parole à Jean-Luc Bansard, directeur du Théâtre du Tiroir, à Laval, qui avait monté cette pièce, avec des comédiens de tous les pays.

HOMMAGE A SARA ALEXANDER

Le Camp de la Justice, de la Paix et de la Fraternité perd une de ses belles voix. Notre compagnie est en deuil et pleure notre soeur militante de la paix entre Palestine et Israél :

Sara ALEXANDER, chanteuse et comédienne, qui a joué avec le théâtre du Tiroir la pièce RETOUR À HAIFA du palestinien Ghassan Kanafani, est décédée le 28 mai 2009 à 7h à la Clinique du Parc Impérial à Nice. Née à Jérusalem, la chanteuse, auteure, compositrice, était depuis le début des années 1970, l’ambassadrice de la paix et du rapprochement entre Israéliens et Palestiniens.

Ayant enregistré une dizaine d’albums et publié deux livres au cours de sa longue carrière, elle avait quitté Israël au lendemain de la « Guerre des 6 Jours » pour s’installer en Provence, puis à Paris.

En novembre 2005, à la veille des émeutes en banlieue, elle avait entamé une tournée musicale dans les quartiers populaires d’Ile de France, afin de contribuer à apaiser les tensions. Tournée qu’elle avait dû interrompre à la suite d’un diagnostic de cancer avancé.

Elle s’est éteinte comme elle a vécu, en luttant avec amour et courage, entourée par sa famille et ses proches, travaillant encore quelques jours avant sa mort à la traduction en arabe d’un livre de poèmes, avec le poète de Nazareth, George Farah.

Son corps sera incinéré à Nice avant que ses cendres rejoignent sa Provence d’adoption.

"Sur les scènes du Théâtre du Tiroir,

Musicienne et chanteuse,

Comédienne et tragédienne,

Dans Retour à Haifa,

Du poète assassiné Ghassan Kanafani,

Aux côtés de ton frère palestinien Nicolas,

De ta soeur Rayana, de Kamal et de Faycal,

tu as porté haut en coeur

la parole de deux femmes,

l’une palestinienne plantant l’arbre de la vie

et celle de Myriam, la rescapée des camps.

Pour chacune de tes paroles en scène,

pour cet Acte d’Union des deux peuples

dans la chaire et l’âme de ton corps

tu as donné à ceux qui ont vu ce spectacle

la force qui t’habitait pour conquérir un jour la paix

Merci Sara."

Théâtre du Tiroir – 8, rue Jean Macé – 53000 LAVAL

Tel : 02 43 91 15 66 – fax : 02 43 66 97 85. email : theatre-du-tiroir@wanadoo.fr – web : www.theatre-du-tiroir.com

CAPJPO-EuroPalestine

Ce contenu a été publié dans Au programme de l'Opéra de Vichy, Banditisme Talmudiuque, Clinique du Parc Impérial à Nice, George Farah, Théâtre de la Cartoucherie à Vincennes, Théâtre du Tiroir à LAVAL. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*