Le convoi « Un espoir pour Gaza » semble pouvoir entrer dans gaza…

Depuis des semaines maintenant, le convoi européen "Un espoir pour Gaza", parti de Gênes pour se rendre Gaza, en passant par Alexandrie, ne cesse de se trouver retardé par les autorités égyptiennes, tandis que des militants de divers pays squattent à la frontière égyptienne pour demander la levée du blocus.

Notre ami Khalid, nous écirvait hier soir :

"voila je suis de retour a El Arish avec Amina. Apres un bel echec il y a deux semaines, nous retentons de passer vers Gaza mais ce coup-ci avec tout un convoi comprenant une bonne trentaine de vehicules, dont pour la moitie au moins des ambulances.

Beaucoup de britanniques parmi eux, car sur les camions on peut lire l’inscription " Hope for Gaza convoy" mais elle comprend des participants de tous les pays. Ainsi, j’ai vu deux camionnettes du CBSP (Comite de Bienfaisance et de Secours pour la Palestine) qui etaient conduites par des Lillois. On a même quelques politiques parmi nous, notamment un Irlandais qui a passé 4 annees de prison, mais egalement un Grec et un Italien.

Le bateau a decharge aujourd’hui a Port Said et ce sont les autorites qui ont escorté notre bus jusque El Harrish et qui payent meme notre hotel cette nuit afin de nous garder sous controle (merci tonton Hosny).

En theorie nous partirons vers la Palestine demain matin aux environs de 7h.

Il est tres dur d’obtenir des informations pour chacun d’entre nous et nous nous contentons d’obeir aux ordres parfois totalement improductifs de la police ou des organisateurs (comme descendre du bus et vider les soutes, puis une demi-heure plus tard recharger et remonter, mais il n’y a pas le choix de toute facon, alors a quoi bon s’en plaindre…

Hier, nous avons bien cru que nous allions tous être expulsés du pays quand l’hôtel où nous nous trouvons à Port Saïd a été cerné par la police. Et puis rien.

Le réconfort est venu des militants de solidarité. Quand nos amis européens ont appris nos déboires avec les autorités égyptiennes, ils ont pris leur billet d’avion et sont venus nous rejoindre à Port Saïd. Donc maintenant, nous sommes environ 150 militants européens.

Parmi ces militants, 9 médecins britanniques et belges notamment en grève de la faim devant le passage de Rafah à qui les autorités égyptiennes refusent l’entrée depuis le 4 mai dernier. Leur objectif est d’installer une unité de chirurgie cardiaque à l’hôpital al-Shifa à Gaza ville, qui ne possède pas ce service, et d’aider à former des étudiants en médecine et des médecins.

Omar Mangoush, chirurgien cardiaque à l’hôpital Hammersmith, à Londres, a dit au Guardian qu’il se rend avec ses collègues tous les jours au terminal depuis leur arrivée en Egypte, le 4 mai, pour s’entendre dire qu’ils n’ont pas la permission d’entrer.

« Nous sommes en grève de la faim jusqu’à ce qu’on nous laisse entrer, » dit-il. « Nous resterons ici [au terminal] jusqu’à ce qu’on nous laisse entrer. Nous voulons faire pression sur l’ambassade britannique. Nous pensons que si l’ambassade britannique voulait que nous passions, ils feraient pression [sur les autorités égyptiennes]", rapporte ce chirurgien, qui a pris un mois de congés pour participer à cette mission pour l’association caritative basée à Manchester, Palestine International Medical Aid (PIMA).

Le quotidien "The Guardian" raportait cette semaine quun bébé d’un an est mort à l’hôpital local de Rafah de complications graves, dont une pneumonie, parce que le siège israélien, qui dure depuis 3 ans maintenant, n’a pas permis son transfert dans un hôpital à l’extérieur de la Bande de Gaza.

Par ailleurs, une délégation de 17 Québécois s’est vu refuser l’entrée à Gaza par le gouvernement israélien, au point de contrôle d’Eretz. Cette délégation parcourt Israël et les Territoires palestiniens occupés depuis une semaine. Elle comprenddes membres de syndicats (FNEEQ, STTP, SCFP), d’ONG (Alternatives International, Ligue des droits et libertés, Marche mondiale des femmes/FFQ, Collectif de Québec pour la paix, Artistes pour la paix, Regroupement des maisons de jeunes du Québec, Funambules Médias, Collectif d’Abord solidaires), de groupes centrés sur le Moyen-Orient (CJPP, PAJU, Voix juives indépendantes, Coalition pour la justice en Palestine UQAM) et de Québec solidaire.

Contact pour participer au sit-in à la frontière de Rafah : Intmorb@Googlemail.com ou contact@ism-france.org

CAPJPO-EuroPalestine

Ce contenu a été publié dans La prophétie du 20 avril du néo-fasciste Marc-Claude de Portebane, La provocationTalmudique, Le bandistisme Talmudique, Terrorisme Sioniste. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*