Le militant d’ISM Tristan Anderson toujours entre la vie et la mort

 

Publié le 24-03-2009

Tristan Anderson, le militant pacifiste américain d’ISM (International Solidarity Movement), blessé par un tir de la police israélienne le 13 mars dernier à Ni’ilin (Cisjordanie), est toujours entre la vie et la mort, a-t-on appris mercredi.

Au cours d’une conférence de presse tenue à l’Alternative Information Centre (AIC) à Jérusalem en présence des parents de Tristan, le militant israélien anti-occupation Jonathan Pollack a indiqué que la situation du blessé, victime d’un tir en pleine tête, s’est détériorée ces derniers jours, et qu’il a dû être plongé dans le coma. Il a subi deux interventions en neuro-chirurgie, sur son hémisphère cérébral droit.

Tristan Anderson a été visé et tiré par un soldat de l’armée d’occupation à une distance de 60 mètres, alors même que la manifestation à laquelle participait ce militant contre le mur d’annexion avait largement pris fin. Il s’agissait d’une cartouche de gaz lacrymogènes tirée, non pas en tir courbe comme cela est prévu pour ce genre d’armes non mortelles, mais en tir tendu. L’armée israélienne a mis en service récemment un nouveau type de munitions lacrymogènes, qui peuvent être de véritables engins de mort, dès lors que la cartouche peut être tirée, à grande vitesse et sans émettre de son, depuis une distance atteignant 400 mètres.

Une arme « non léthale mais quand même léthale », en somme.

« Nous sommes révoltés qu’on puisse tirer, comme cela , sur des manifestants pacifiques. Nous considérons que le gouvernement israélien porte l’entière responsabilité des blessures infligées à notre fils », a déclaré Mme Nancy Anderson, la mère de Tristan.

Le gouvernement israélien n’a au demeurant pas pris le moindre contact avec la famille Anderson, et si l’ambassade américaine à Tel-Aviv a apporté une assistance technique, le gouvernement américain, qui fait la guerre dans le monde entier soi-disant pour protéger ses propres citoyens, n’a pas non plus levé le petit doigt dans cette affaire.

CAPJPO-EuroPalestine

Ce contenu a été publié dans (International Solidarity Movement),, Le despotisme talmudique, Le terrorisme Talmudique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*