Le jour de Noël 2008, j’ai entonné le chant des Oies Sauvages, tout seul dans le froid, parce que je suis à l’aube de la mort

En cette sombre journée de noël 2008, je suis allé, le bras tendu pour me protéger du soleil matinal, me recueillir sur la tombe d’un grand homme qui est mort pour la défense de ses idéaux. En hommage à ce grand combattant, j’ai entonné le chant des Oies Sauvages :

I

Les oies sauvages vers le Nord

Leur cri dans la nuit monte.

Gare au voyage car la mort

Nous guette par le monde.

II

Au bout de la nuit qui descend

Voyage, grise escadre.

L’orage gronde et l’on entend

La rumeur des batailles.

III

En avant, vole, grise

Armée

Et cingle aux mers,

Lointaines,

Tu reviendras, mais

Nous qui sait

Où le destin

Nous mène

IV

Comme toi, toujours nous allons

Grise armée dans la guerre.

Murmure-nous si nous tombons

La dernière prière.

Par-dessus mon épaule droite, j’ai entendu le murmure du vent national, le souffle social du ruban noir-blanc-rouge, d’une sentinelle qui fredonnait à mi-voix :

Wo wir sind, da ist immer vorne

Où nous sommes, c’est toujours en avant.

Und des Teufel der lacht nocht dazu :

Et c’est là que le diable rit encore

Ha, Ha, Ha, Ha, Ha, Ha, Ha !

Wir Kämpfen für Freiheit

Nous combattons pour la liberté…

Le brouillard s’est alors évaporé, les francs-gardes se sont levés, le bras tendu vers l’Orient. Leur chef leur a parlé de sacrifice car il existe chez eux un goût indéniable du service poussé jusqu’à sa conséquence suprême : la mort au combat, à pleine voix, ils ont lancé le refrain du chant des Cohortes :

A genoux, nous fîmes le serment,

Miliciens, de mourir en chantant…

En cette sombre journée de noël 2008, je suis parti les bras tendus vers la bande de Gaza, Frères nationalistes et socialistes de la Palestine, nous nous battrons pour votre indépendance, et le monde ne sera que meilleur au sein de la Grande Palestine !

 

Ce contenu a été publié dans Division Charlemagne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*