Siné a été mis au pilori : sommes-nous tous Nazis ?

Moi, je peux vous parler de ma propre expérience de "journaliste" d’un pays dit libre pendant 15 ans en Auvergne avec mon journal "Le Père Léon". J’ai été matraqué sans arrêt à grands coups de procès pour diffamation, injure, etc. On ne peut plus parler de liberté de la presse dans notre pays car de presse, il n’y a que celle de la bourgeoisie et de gauche bien entendu qui ne dit que la vérité. Je ne suis pas étonné du sort réservé à notre camarade Siné, traité d’antisémite car lorsque l’on dit la VERITE on est traité rapidement de "nazi" das ce pays issu de la très sanglante révolution de 1789, révolution fomentée par nombre d’assassins sous l’oeil complice de la bourgeoisie que Bonaparte n’a pas voulu écraser et que la Commune de 1848 a laissé de côté en n’oubliant son caractère subversif et contre-révolutionaire. Un journal comme Charlie qui se voulait "bête et méchant" n’a pas résisté bien longtemps aux sarcasmes de cette classe honnie du monde de la presse libre. Finalement, je préfère être du côté des rebelles du désordre bourgeois car, finalement, au bout du compte, c’est toujours pareil, cela ne changera jamais, la presse en France est une presse aux ordres. Et que les sionistes ne viennent pas nous dire le contraire.

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*