« Charlie des Bobos » passe du second degré au premier à la vitesse grand V

Si Siné avait fait son cinéma dans un journal comme "Minute", bon, on aurait compris que Siné signait dans un journal aux idées bien précises mais ce n’est pas dans "Minute" que Siné a flambé mais dans un journal que je n’ai jamais bien aimé, ce torchon de "Charlie des Bobos" que je soutiens pourtant au nom de la liberté d’expression. Il a fallut une semaine à Val pour décréter que l’une des chroniques de Siné publiée, avec son imprimatur, dans "Charlie Hebdo" était…. antisémite. Des milliers de personnalités, d’intellectuels, de journalistes et d’anonymes ont marqué leur solidarité avec le dessinateur. Moi, je n’ai pas signé car j’avais autre chose à ne pas faire. Et je trouve que la plaisanterie de Siné est plutôt d’assez mauvais goût. Ce qui veut dire que Siné a bien réussit son coup de "pub". Na, je ne suis pas jaloux !

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*